Nouveaux Nouveaux
by: Jay Gilligan

Avec la création de cette pièce, je voulais tout d’abord adapter des parties de mon nouveau spectacle, TONIGHT YOU ARE IN PITTSBURGH (pour un jongleur et plusieurs musiciens), pour en faire un solo sans musique live. J’ai rapidement réalisé que l’un des point forts du spectacle était qu’il créait un tout cohérent, l’impression d’une seule pièce plus longue au lieu de petites parties qui débutent puis finissent.

Cette qualité de structure était en partie réalisée par la musique live. Casser le spectacle en petites parties et enlever le jeu et l’improvisation que les musiciens permettaient donnait pour moi un résultat faible et ennuyeux. Rassemblée, la matière première était plus forte, coulait mieux, et donnait un sens . J’ai dû trouver un morceau de musique enregistrée qui reflétait cette forme plus longue.

Comme je joue d’habitude sur de la musique pop, j’étais très limité dans mes choix – le format standard « pop song » est d’environ 3 minutes ! Après de longues recherches j’ai trouvé un enregistrement du groupe ZWAN qui répondait à tous mes besoins. Le morceau est enregistré en concert et il donne une impression de fraîcheur avec la spontanéité des improvisations. Le morceau est simplement une longue transition d’un motif à un autre ; il s’arrête rarement sur un thème et passe continuellement d’une idée à la suivante. Il y a beaucoup d’ambiances différentes et de variations. Ces qualités s’accordent parfaitement avec ce que je voulais essayer en jonglage pour cette pièce. L’esthétique de la musique n’est peut-être pas au goût de tout le monde, mais il est difficile de dire que la structure et la durée ne collent pas au concept!

Les techniques de jonglage, les chorégraphies et les arrangements sont nés de deux idées différentes dans le jonglage en solo. La première est une affaire de logistique. En tant que qu’artiste seul il est difficile de créer une continuité de mouvement sur scène tout en changeant d’accessoires. Les artistes doivent réellement arrêter ce qu’ils sont en train de faire, poser les accessoires qu’ils utilisent, prendre les nouveaux accessoires et continuer. Il y a beaucoup de variations sur ce procédé mais l’idée est la même. D’anciens numéros (du vaudeville à la variété) ou des numéros du cirque traditionnel essaient de résoudre ce problème avec une « charmante assistante » qui lance les accessoires au jongleur, réduisant ainsi le temps d’interruption entre les figures (et autorisant les spectateurs à voir un par un les objets utilisés). Bien sûr je dois toujours respecter la structure basique “poser-et-prendre”, mais j’ai essayé de rendre les limites plus floues pour ces transitions.

La seconde idée vient en partie du siteswap. Des siteswaps comme 75751 font faire des actions très différentes aux deux mains dans une portion de temps très courte. J’ai pris l’idée de lancer des balles à des hauteurs différentes et j’ai essayé de la pousser à l’extrême. J’ai imaginé que mélanger les objets habituels de jonglage dans la même figure produirait le même effet, au moins du point de vue du jongleur. La position naturelle pour lancer et attraper un anneau est opposée à celle des balles et des massues. Ce seul contraste était amusant à explorer et à ressentir à l’intérieur des figures. Le mélange des objets était un bon moyen d’essayer de créer la sensation de transition constante, ou d’une seule pièce longue. Au lieu d’aller droit d’une section aux anneaux à une section aux massues, j’ai essayé de placer une section intermédiaire qui combine les massues et les anneaux ; donc d’estomper la région où une section finit et l’autre commence.

Bien sûr, toutes les idées que j’expose sont très générales et des exceptions à chaque règle peuvent toujours exister (excepté celle-là). Les définitions et les interprétations sont aussi ouvertes aux préférences personnelles. Je ne sais pas si j’ai atteint tous mes buts dans cette pièce. Ce n’est certainement pas mon dernier mot sur tous ces sujets, mais plutôt le premier pas sur un long chemin. J’espère pouvoir mélanger encore plus les objets à l’avenir et continuer d’explorer les nombreuses aventures possibles dans l’art du jonglage ! Je vous remercie pour votre attention et j’espère que vous apprécierez le spectacle.

Ciao,
Jay Gilligan
6:41 p.m. November 15, 2003
Arcadia, Ohio U.S.A.



press photos links